Je ne me souviens « jamais » de mes rêves… Avec des mots

Je ne me souviens « jamais » de mes rêves… Une histoire de mots?
Autre phrase qu’on me répète souvent.

Si tu es de ces personnes là, est ce que vraiment, tu ne rêves JAMAIS? Donc tu n’as jamais fait de rêve de ta vie? En es tu vraiment sûr? Pourquoi voudrais tu mettre de la valeur sur « rêver », si tu l’as pas fait au moins une fois avant?
Allez, souviens toi d’au moins un de tes rêves…
Je sais que tu peux te souvenir d’au moins, un, un de tes rêves.
Ou un cauchemar!
AAAAAh les fameux cauchemars qui nous terrorisent la nuit!

Prend ton temps pour t’en souvenir d’un… Que ça te revienne à l’esprit…

Ca y est tu l’as?
Bien! Maintenant que tu en as un, peux-tu encore utiliser le mot « jamais? ».
Homme ou femme, nous avons parfois la mauvaise tendance à généraliser, à rendre les choses extrêmes. Ces phrases te parleront peut-être?
– Tu ne m’écoutes jamais!
– Tu fais jamais la vaisselle!
– J’ai toujours raison! (ou le contraire?) Tu dis toujours n’importe quoi?!

Tu veux vraiment te souvenir de tes rêves?
Ok! Alors on y va!
Fait bien attention à l’utilisation des mots que tu emplois! Ces petits mots usuelles et que nous utilisons souvent ont un fort impact sur notre cerveau. Prenons quelques exemples. Je vais lister des phrases et regarder quel impact ça a sur vous :
– Tu ne m’écoutes pas.
– Tu ne m’écoutes jamais.

– Tu n’es pas là.
– Tu n’es jamais là.

-Tu es toujours en retard.
-Tu es en retard

– Tu es si jolie!
– Tu es toujours si jolie!

Ressens tu qu’un simple petit mot en plus, change ta manière de percevoir la phrase?
Pour en revenir à nos rêves, les mots « toujours » et « jamais » ont donc un impact direct, non seulement sur ton ressenti, ta perception, et également sur ton cerveau et ton inconscient, tes relations!
Se dire par exemple « Je n’y arriverai jamais » est le meilleur moyen pour le cerveau de lui donner le signal que  » Tu vas pas y arriver de toute façon, donc c’est même pas la peine d’essayer… ».

OR! En changeant juste votre manière de parler, tout peut simplement avec des mots!
Essayer par exemple de dire plutôt
« Je ne me souviens pas encore de mes rêves »
ou
 » Je ne me souviens pas encore de mes rêves jusqu’ici »
ou bien
« Je ne me souviens pas de mes rêves pour l’instant ».
Vous pouvez même pousser un peu plus loin, en ajoutant une phrase qui va contredire ce que tu disais.
« Je ne me souviens pas encore de mes rêves, et à partir de ce soir si! ».
« Je ne me souviens pas de mes rêves pour l’instant, et ça va venir très vite! »
Cela suppose que pour l’instant, tu peux pas le faire et à partir de maintenant, tu VAS y arriver.
Et cela change tout!!

A partir de maintenant, aujourd’hui, tout de suite, à l’instant, tu es capable de te souvenir de tes rêves! Parce que dès à présent, tu as la capacité comme tout le monde de changer tes mots.
De plus, saches que rêver est aussi naturel que de respirer, manger ou boire! Tout le monde le fait, (sauf un pourcentage de personne ayant certaines maladies ou sous traitement médicamenteuse).
Changer tes mots peuvent avoir un impact fort sur ta communication envers toi-même ou avec tes proches.

Pour aller plus loin aux travers des mots, je te recommande chaudement le livre « Les mots sont des fenêtres » de Marshall B. ROSENBERG.

Qu’est ce que tu te disais avant? Et comment change tu tes phrases?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*