Le poid des mots dans les rêves : « Ce n’est pas un jouet sexuel! »

Que faire quand un rêve nous rend mal à l’aise? Quand un sentiment de honte, de gêne, et même de colère suit le réveil?

Plongeons dans un rêve pour essayer de se mettre à la place de la personne rêveuse.
ATTENTION! Certains mots peuvent bousculer, être cru ou vous sembler malvenu. Il faut ici respecter le rêve de la personne qui l’a écrite et comprendre ses propres termes, ils ne sont pas anodins.

Ici la rêveuse, c’est encore moi. Le rêve me gène beaucoup alors il est plus simple de fuir et que dire que ce n’est pas le mien. Mais si (je vous dis même pas combien de fois je déglutis en écrivant ses lignes). Voici le rêve, le prénom des personnes a été changé :

Je suis avec Marc dans une chambre à dormir par terre avec quelqu’un à côté. Cette personne dort. Marc m’encule et avec 3 allées-retours il finit. Il me dit de m’habiller pour partir. Je prends mes vêtements et je change de pièce, je pars dans la chambre à Nicolas où il y a salle de bain/toilette. Je veux aller aux toilettes, quand je m’aperçois que sa chambre est reliée à une autre chambre.

Je suis dans la chambre à Nicolas. C’est sa chambre d’enfant. Il est célibataire. Je regarde sa discographie. Il a des albums de Disney à Londres et les dernières sorties.
Je me demande si je vais pas lui en emprunter un et lui rendre le prochaine fois. Je vois Cendrillon en tournée à Londres. Je le prends puis le repose. Ce sont de grand tourne disque. Nicolas est la. Je suis gênée pour me changer … je pars. Il me dit que je peux me changer là. Il se retourne. Je commence à me changer et de temps en temps je le vois se retourner pour mater. C’est un homme, normal.
J’apprends que Marc est parti prendre le dernier train sans m’attendre… et sans me le dire! Il m’a réveillé à 0h33 sans me dire qu’on ne dormait pas ici!
C’est décidé je vais rompre! Je suis dans ma chambre (d’adolescent) je garde sur le pc « comment rompre? ».
Par sms! Comme la dernière fois…. j’avais écrit quoi la dernière fois? Mais pourquoi je me suis remise avec!?
C’est pas un jouet sexuel! Je me demande avec qui ça marcherait? Nicolas?Pierre ( un autre ami )? Mais je n’ai plus de nouvelles… et ça n’a jamais marché.
Je n’ai pas envie de jouer à WoW.
Je regarde sous mon bureau et je vois mes dossiers triés. Je me demande si je peux pas trier mieux? Les dossiers sont rangés debout. Je vois une gélule avec une marque dessus , je la mets à la poubelle. Je retrouve la boîte de gélule de la même marque. Ok… tant pis. J’ouvre une boîte qui contient une autre boîte moins résistante, je la sors et la range dans sa boîte adaptée. Je garde l’autre au cas où.

Je me sens contrariée par ce rêve. « Je décide de le quitter » est très fort. Je ne veux pas rester avec quelqu’un qui ne tient pas compte de moi. Or je ne suis plus avec lui depuis un moment et je n’ai aucun contact. Ça se ressent dans mon mental? Besoin de le quitter mentalement? De ne plus y penser?

Je pense que vous avez bien saisie la scène qui me met mal à l’aise… Car littéralement parlant  » se faire enculer » c’est pas du tout romantique. Ca signifie plutôt se faire entuber, se faire avoir. D’ailleurs oui, on peut constater facilement, aucune notion de romantisme, ni d’amour dans ce début de rêve, ni de respect d’ailleurs, et c’est totalement ce que j’ai vécu par le passé ==> je parle de non romance, non amour, dans mon ressenti.
Prendre de la distance par rapport à ce mauvais rêve me permet aujourd’hui d’en parler mieux, avec moins d’émotions. C’est à dire 15 jours après avoir fait le rêve, il me semble plus simple de l’évoquer.

Aujourd’hui, je ne vais pas interpréter tout le rêve, simplement vous montrer que le poid des mots peut être assez révélateur pour la personne qui vit le rêve. Ces mots doivent être respectés et non pas déformé, ni reformulé. C’est un point important à comprendre. A travers les mots, la personne rêveuse va y mettre ses émotions et ses sentiments, changer les mots montrera que vous en l’avez pas comprise.

« en-culé » dans le rêve, n’est pas pareil que bai-ser, ni faire l’amour… Tu vois?

Pour vous en montrer un autre, dans le rêve j’ai écris  » Ce n’est pas un jouet sexuel! ». L’exactitude de cette phrase m’a été balancé comme un reproche dans la vraie vie (je l’ai ressenti comme ça) par une de mes amie, il y a plusieurs mois de cela. Cette phrase m’a marqué car pour moi, elle n’a ni queue, ni tête, dans cette accusation… J’avais essayé de comprendre pourquoi elle m’avait dit ça… J’ai constaté qu’elle se faisait, toute seule des films de ma vie dans sa tête, et qu’elle s’imaginait des choses que je ne lui avais pas dit.
Mon amie a fait ce qu’on appelle une projection. Elle m’accuse de ce dont elle se reproche. Et je vous avoue que ce n’est pas agréable d’entendre son amie dire ça de soi, sans raison potable… Cette phrase contribue au mal être ressenti au réveil. Pas d’écoute, pas d’attention, exactement comme Marc dans mon rêve….

Un rêve, même fort désagréable peut vous montrer le chemin, celui de la connaissance de votre intérieur profond! Alors n’ayez pas peur! Vos rêves sont là pour vous guider, pour vous aider, même si ils peuvent vous faire peur, même si ils sont gênants, il y a toujours un message derrière, soyez prêt à le recevoir et à vous regarder en face.

Pour faire court et rapide, le rêve me dit de trouver quelqu’un d’autre… De rompre. Rompre une relation dérangeante! Ici le rêve parle pas forcement de Marc ou de Nicolas, il fait référence à ce que j’aime le moins chez eux. Point que je dois approfondir.
Et ensuite de faire du tri et du rangement, du classement!

A retenir : Les mots ont des poids, et si la formulation de vos récits de rêves n’est pas corrects, c’est pas grave, c’est VOTRE récit! Vous écrivez comme vous le souhaitez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*