Raconter un cauchemar?

Raconter un cauchemar n’est pas aisé.

Est-ce que ça sert de raconter un cauchemar?
Pourquoi a-t-on peur de raconter un cauchemar?
Comment peut-on oublier un cauchemar?

Souvent, on se réveille la nuit, transpirant, le coeur palpitant, avec plein d’émotions négatifs. Mais qu’est ce qui vient de se passer là? Non… J’ai rêvé! Un vrai cauchemar!!! Ce n’est pas vrai mais on y croit! Ce sentiment de peur qu’on a vécu il y a 3 sec est resté en nous…

En fait le cerveau marche ainsi, il ne reconnait ni le passé, ni le présent, ni le futur. Dans le sens où, lorsqu’on joue une scène triste dans sa tête, on est triste. Lorsqu’on rejoue une scène triste d’il y a 10 ans, on est triste. De même que lorsqu’on ressasse des souvenirs tristes, on est triste. Quand on se voit heureux lorsqu’on aura sa Porsche dans 10 ans, on est heureuxMaintenant!!

Le cerveau ne distingue pas non plus la réalité, du virtuel! La preuve, vous le vivez sûrement de temps en temps! Si si! Au cinéma ou quand vous regarder un film! Quand il y a de la violence, votre coeur bat-il plus vite? Sentez-vous de l’adrénaline?

Le cauchemar va dans le même sens, on se créé des images auxquelles on va croire. La subtilité est de comprendre, le sens que vous donne votre inconscience, de ses images. Il en ressort des émotions négatives, désagréables et qui restent la journée.

A quoi ça sert de raconter un cauchemar?

Raconter un cauchemar en le mettant sur papier par exemple, permet à notre tête de savoir qu’on l’a mis de côté, noté et de ne plus y repenser. Ne pas l’écrire, c’est se dire « Aaaah, j’ai fait un cauchemar… C’était quoi déjà? … Ah oui!! C’était ****!! C’était horrible!! ». On se force à ne pas oublier les images.
Pour les jeunes enfants, demander leur de mettre par dessin leur cauchemar. Et ranger le dessin de côté.

J’ai peur de raconter mon cauchemar…

La mémoire se créée entre un élément lié à une émotion.
Le jour de votre mariage, vous vous en souvenez?
La robe de la mariée? Ses émotions? Vos émotions…
Les attentats du 11 septembre…
Vous visualisez les images, vous revoyez les émotions…
Les 2 tours, la fumée, les avions, les gens pris de peur, une personne qui se défenestre… C’est clair….
Pourtant c’était en 2001, déjà….
Si lointain, mais ça a l’air si proche…
Ces exemples démontrent bien pourquoi raconter un cauchemar est si malaisé. On est déjà dans un certain malaise en y pensant… Alors en parler, serait montrer en quelque sorte sa faiblesse… Sa peur! Lâcher ses défenses.

Comment peut-on oublier un cauchemar?

Un des moyens pour apaiser un cauchemar est de le noter, pour s’enlever l’idée qu’on puisse oublier ce rêve.
Autre moyen : essayer de le comprendre.
Pourquoi est-ce que j’ai vu ça?
Qu’est-ce que mon inconscient a voulu me montrer?

Dans les prochains articles, je vous montrerai des exemples de cauchemars. Quand c’est vos propres cauchemars, c’est plus facile de les décrypter, car c’est vous, votre vie, vos problèmes, votre inconscience.

Pour décrypter les cauchemars

Il faut vous écouter comme si, une amie vous racontait son cauchemar.
La calmer, lui expliquer que ce n’est pas la réalité.
Et ensuite, prendre le temps de mettre des mots sur tout ça, la description du cauchemar, les émotions liées au cauchemar, et les liaisons que vous pouvez faire avec la vie de la personne qui a fait le cauchemar (plus simple si c’est le votre).

Encore une fois, ce n’est pas évident de raconter ses cauchemars. Raconter ses rêves ce n’est pas forcément accepté par tous.
Mais ça fait tellement du bien de pouvoir s’exprimer librement et sans le jugement des autres!

Merci

Je tenais à remercier toutes les personnes qui m’ont fait confiance, en me racontant leurs cauchemars. Vous avez fait preuve de courage, et vous avez bien vu que personne ne se moquent méchamment de vous.
Rappelez vous qu’on rigole du récit du rêve et non de votre personne!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*