Les rêves sont porteurs de sens : Ce mur entre nous

Je vois beaucoup de messages de personnes disant que les rêves n’ont aucun sens. Evidemment, si on ne met pas d’importance sur des éléments, on sera tenté de dire que ça ne vaut rien, que ça marche pas, qu’on n’y croit pas. On aura même temps à dire que tout le monde devrait penser comme soi, parce qu’on pense détenir la vérité.
De même qu’une personne pourrait dire que les arbres ne servent à rien, ça ne bouge pas, ça ne parle pas, pourtant c’est eux qui produisent l’air qu’on respire! C’est eux qui deviennent nos papiers, nos cahiers, nos livres, nos courriers!

A noël, te souviens tu enfant, lorsque des étoiles dans les yeux, tu attendais avec impatience les cadeaux du père noël?
Cette foi qui nous fait espérer, croire, est entièrement humain. Nous avons besoin de croire pour vivre. Croire en l’avenir, croire en l’amour, croire à la chance…

La connaissance aide à comprendre les schémas et structures. Sans connaissance, peut-on vraiment se fier au jugement d’une personne qui n’y connait rien? Ou qui a juste lu un article de 5 minutes sur internet?
Je n’oblige personne à croire aux rêves, je pense juste que si c’est bon pour toi de croire au père noël et de voir la magie autour, alors vas-y et crois! Si ça t’aides de croire à Jésus, à Dieu, et autres divinités, crois-y! Tu es libre!

Je n’ai pas à te démontrer ma croyance envers les rêves 🙂 . Aussi, cher(e) DreamWalker (marcheur du rêve en français, je trouve ça tout mignon!), si tu me lis aujourd’hui, c’est probablement que tu y crois n’est-ce pas?

Aijourd’hui, je vais parler de mon rêve cette nuit et de la leçon à en tirer. Bien sur, si tu y vois une autre leçon, il serait intéressant de nous la partager!
Voici le rêve :

Image parLUuy de Pixabay

Je me balade dans les bois. Je change de chemin et prend un chemin plus goudronné pour sortir du bois. Je veux m’acheter des gâteaux, des cookies. Dans le super marché ils sont à 3€… un peu cher.

Je passe près de la salle de classe. Nadia* arrive et me demande si je veux manger avec elle et papoter?
Ok surtout qu’elle a des cookies! Elle me dit qu’elle les a acheté à côté de la salle de classe et qu’ils sont moins chers. On se met face à face sur une table de classe. Je me suis séparée. J’essaie de parler en ayant beaucoup bu (d’alcool). J’ai du mal à trouver mes mots. Je lui dis que ce que je vais lui dire est très important. Je lui montre à gauche mon poing c’est elle. À droite mon autre poing , c’est lui, son homme. Et je lui explique qu’entre, il y a un mur, haut, je prends une plaque de polystyrène pour lui montrer la séparation entre les 2 poings. Je lui dis que le mur, c’est elle et uniquement elle, qui l’érige, pour se protéger, pour ne plus souffrir.
Et plus, elle remet des briques par dessus pour le fortifier chaque fois qu’elle trouve un élément dans son sens. Et elle la le choix, d’enlever le mur pour trouver l’homme qu’elle veut ou laisser ce mur l’aveugler.

* Les prénoms ont été changés.

L’image clé du rêve c’est l’histoire de la séparation et le mur. On trouve l’image clé d’un sur une image qui te semble bizarre, qui attire ton attention.
D’ailleurs, en ce moment le thème récurent de mes rêves c’est la séparation.
On ressens le besoin de « respirer » et de détente, via la balade dans les bois. Manger en rêve, c’est vouloir se nourrir spirituellement. Une envie d’élévation mais qui n’est pas comblé dans le rêve, puisqu’à aucun moment, je ne me vois manger. M’empêcher de manger car c’est « cher ».
Qu’est ce que ça me coûte donc de manger? Quel est le prix à payer pour aller au delà de ce besoin de spiritualité au niveau de la séparation?
Honnêtement, après une séparation, on a pas souvent envie de mettre le nez dedans et de replonger dans les tracas pour savoir ce qui va pas…
Et on oublie généralement ce qui a été. Le rêve m’invite à faire le point sur cette séparation.

Alcoolisée et pas qu’un peu…
Je suis totalement bourrée dans ce rêve! J’ai du mal à marcher, à trouver mes mots. Visiblement j’ai bien bu pour… Pourquoi?
Pour oublier… Pour soi-disant penser à autre chose. (Généralement on dit que l’alcool fait oublier… Saches que c’est pas vrai. Je ne pousse pas à la consommation).
Selon Freud, fumer, boire sont des pulsions de mort, le désir d’en finir, de fuir la réalité.

Il est intéressant de voir que je me mets avec mon amie autour d’une table carrée, quelque chose de solide.
Pourquoi avoir rêvé de Nadia* ?
Nadia* est une personne franche, que j’admire parce qu’elle est droite, elle sait ce qu’elle veut. Et c’est aussi une personne qui a également été blessée par l’amour, et … Qui est séparée. Comme moi dans le rêve!

Chaque personne du rêve représente une part de nous. Ce que nous aimons ou détestons chez elle, nous renvoie une image de soi-même.
De même que chaque phrase prononcée, sont des phrases qu’on se dit à soi-même.

J’ai donc un message important pour moi. Et j’explique cette métaphore du mur, pour expliquer que dans la construction d’un couple, il faut que les 2 partenaires soient prêts et ouverts. Si nous nous fermons, nous nous fermons à l’autre également.
Comme je disais au début de l’article, soit nous sommes ouverts à la connaissance et on peut se permettre d’avoir un jugement (car c’est naturel et humain), soit on se focus que sur des petites choses négatives et on « ajoute des briques » à son mur, on renforce sa croyance négative.

Le rêve dit d’être plus ouvert, à ce qui m’entoure, de regarder aussi bien les aspects positifs que négatifs. Et que l’amour c’est une ouverture à l’autre. Cassons les murs, et apprenons à connaitre l’autre.

Si ce rêve t’évoque d’autres leçons, je serais intéressée de connaitre ce que tu as compris du rêve.
Avec bienveillance, apprends à t’ouvrir au monde et tu découvriras des choses vraiment inimaginables!

Une réponse à “Les rêves sont porteurs de sens : Ce mur entre nous”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*